Les clés pour investir dans l’immobilier en Israël

mai 25, 2019

L’incertitude qui domine l’économie en temps de crise soulève de sérieuses questions quant aux stratégies que les investisseurs devraient suivre pour assurer un flux d’épargne permettant de consolider leur avenir financier. Le marché immobilier, qui constitue depuis des décennies une source d’investissements sûrs, présente aujourd’hui un changement structurel dans sa physionomie, ce qui modifie sa rentabilité et la manière dont le retour sur investissement doit être estimé. Voici ce qu’il faut savoir sur le crédit immobilier en Israël.

Le marché immobilier en Israël

La hausse exceptionnelle de la valeur des propriétés en Israël au cours des quatre dernières années a révélé la résistance remarquable du marché immobilier du pays, ayant surmonté avec succès la crise des prêts hypothécaires à risque et ses effets macroéconomiques en Amérique et en Europe. En ce sens, le marché immobilier israélien occupe une position avantageuse dans laquelle les investisseurs locaux et étrangers peuvent tirer profit, en comprenant les avantages concurrentiels du secteur immobilier en Israël, ainsi que les clés à prendre en compte au moment de l’achat. Comme pour tout sujet, le savoir-faire est un outil essentiel pour optimiser le retour sur investissement, tout en minimisant les risques et en accélérant le retour sur investissement du projet.

L’investissement immobilier en Israël

Sans minimiser la pertinence des raisons idéologiques, l’État d’Israël offre aux investisseurs locaux et étrangers un certain nombre d’avantages intéressants pour l’achat de biens immobiliers. Parmi eux figurent le faible risque de perte de valeur, la sécurité juridique, les avantages fiscaux offerts par le pays et la solidité macroéconomique du système hypothécaire. Comptant près de 110 000 transactions immobilières par an, Israël se caractérise par une grave pénurie de logements. Avec une offre annuelle de 30 000 nouvelles propriétés et une demande de 40 000 par an, l’État juif n’affiche que 105 logements pour 100 ménages; un rapport qui est parmi les plus bas du monde développé. L’incapacité du gouvernement à promouvoir la construction de résidences sans surcharger l’économie, ainsi que le manque d’infrastructures de transport et de communication pour ses habitants, font qu’il est peu probable que les prix de l’immobilier en Israël connaissent une tendance à la baisse. De plus, les investisseurs étrangers dans l’immobilier en Israël trouvent un niveau de sécurité juridique et un excellent tant de crédit immobilier en Israël qu’ils ne trouvent souvent pas dans leurs propres pays. Contrairement à ce qui se passe dans de nombreux pays où les contrats de location ont une durée de deux ans ou plus et où les locataires disposent de moyens juridiques pour honorer leurs engagements, les contrats en Israël le sont généralement chaque année et le propriétaire dispose d’instruments juridiques pour l’expulsion immédiate du locataire.

Alma Management vous accompagne intégralement jusqu’à l’obtention de l’accord de votre crédit aux meilleures conditions.

N’hésitez pas à nous contacter.

Envoyer Message
Envoyer Message